Vous êtes ici : 
Accueil du site > Magazine > Archives > 2005 > Mars 2005 > International > Ouverture mardi 1er mars du 9ème salon international de l’automobile d’Alger


Mars 2005
Edito
Energie - Les batteries du 3ème millénaire à EVS 21
A la une
Cleanova III, présentée à Genève par SVE ("Société de Véhicules Electriques" créé par Dassault et Heuliez)
Le covoiturage, une solution efficace pour réduire vos frais et la pollution
Utilisez le service de recherche de trajet clean@uto.com proposé en partenariat avec 123Envoiture.com.
L’hybride en croissance de 173% en 2003 au Japon
Sondage : les Français s’inquiètent plus du réchauffement climatique que du terrorisme
Dossiers du mois
Salon automobile de Genève
Protocole de Kyoto : en vigueur depuis le 16 février
Transport propre
Pollution de l air et réchauffement climatique
Du côté des constructeurs
Véhicules du futur
Energie
Peak Oil and Gas
Portraits
Economie_Finance
Societe
International
Breves_du_mois
Alger - lundi 28 février 2005
Ouverture mardi 1er mars du 9ème salon international de l’automobile d’Alger

Le Salon international de l’automobile ouvre ses portes mardi 1er mars, au palais des expositions des Pins Maritimes (banlieue est d’Alger). Pour sa neuvième édition, en pleine croissance du marché, le Salon attend quelque 500.000 visiteurs, selon les estimations des organisateurs.
Publicité

Sur plus de 25.000 m2, contre 20.000 m2 en 2004, repartis sur différents pavillons, le Salon compte 78 exposants.

D’année en année, ce rendez-vous s’impose davantage à la faveur d’un marché automobile algérien en pleine croissance.

Selon la Safex, organisatrice de la manifestation, ce salon est le plus fréquenté d’Algérie, après la Foire internationale d’Alger (FIA). En 2004, il avait reçu 400.000 visiteurs.

Chaque année, les constructeurs et les concessionnaires prévoient des budgets plus conséquents pour prendre en charge les frais de cette manifestation. En car en raison de l’intérêt accordé au marché algérien, l’un des plus attractifs du continent africain, et ayant un fort potentiel de croissance, selon les concessionnaires, au vu de la moyenne d’âge du parc automobile, estimé à 15 ans.

L’essor du marché automobile algérien a fait passer les volumes de ventes de 55.000 unités en 2002 à 115.000 unités en 2004. Et généralement, le carnet de commande des exposants se remplit confortablement durant ce salon.

"Nous avons constaté que les grandes opérations de vente se déroulent à l’occasion du salon. Le contact avec le grand public est direct, les voitures sont disponibles et la décision d’achat peut se prendre sur place. Il y a aussi les représentants des institutions publiques et privées qui viennent passer commande et bénéficier des avantages de l’achat groupé", affirme le directeur de l’expansion commerciale à la Safex, Ali Farrah.


Sources : AP
< précédent Haut de page suivant >


Archives mag

Publicité