Vous êtes ici : 
Accueil du site > Magazine > Archives > 2004 > Avril 2004 > Societe > Entrée en vigueur lundi 1er mars du permis probatoire


Avril 2004
Edito
Hydrogène, science fiction ou industrie ?
A la une
Journal 2004
Toute l’actualité du
"Monte-Carlo International Electric, Hybrid & Fuel Cell Vehicles Show 2004"
qui s’est tenu à Monaco du 1er au 4 avril 2004
La 15eme Conférence mondiale sur l’énergie hydrogène à Yokohama se tiendra du 27 juin au 2 juillet
Energie et croissance économique : le rôle de la recherche européenne
L’hydrogène à l’honneur en Vénétie
Vous avez la parole !
Dossiers du mois
Transport propre
Pollution de l air
Du côté des constructeurs
Portrait
Notre sélection à lire et à visiter
Energie
Economie_Finance
Societe
International
Breves_du_mois
France - dimanche 29 février 2004
Entrée en vigueur lundi 1er mars du permis probatoire

Les jeunes conducteurs vont devoir redoubler de prudence sur les routes avec l’entrée en vigueur, lundi, du permis probatoire. Désormais, les nouveaux titulaires du "papier rose" partiront avec un crédit de six points, au lieu de douze, et ils auront trois ans pour faire leurs preuves.
Publicité

Ce nouveau dispositif part d’un constat : les accidents de la route sont la première cause de mortalité chez les jeunes. Si les 18-24 ans ne constituent que 9% de la population, ils ont représenté 22% des tués et des blessés sur la route en 2002.

Sanction maximum : en cas de conduite sous l’emprise de l’alcool, les jeunes conducteurs se verront retirer leurs six points... et donc leur permis. Ils devront alors attendre six mois avant de le repasser, à condition d’avoir été déclaré apte lors d’un examen psychotechnique et médical.

S’ils perdent seulement quelques points, ils pourront suivre un stage de sensibilisation à la sécurité routière leur permettant de regagner des points.

Les nouveaux titulaires du permis, qui bénéficieront donc de six points au lieu de douze pendant leurs trois premières années de conduite (deux ans pour ceux qui auront suivi le programme de conduite accompagnée), obtiendront 12 points à l’issue de cette période probatoire s’ils n’ont pas commis d’infraction.

Un conducteur "expérimenté" qui aura perdu son permis sera soumis aux règles du permis probatoire lorsqu’il aura repassé l’examen.

Dans un entretien au "Journal du Dimanche", le ministre des Transports Gilles de Robien explique que le permis probatoire a pour but de faire prendre conscience aux conducteurs que leur papier rose est "fragile" et "précieux (...) à l’image de la vie".

Selon un sondage Ifop publié mercredi par Direct Assurance, plus de quatre Français sur cinq (83%) se déclarent favorables au permis probatoire. Il remporte l’adhésion de 91% des plus de 65 ans et de 82% des 18-24 ans.


Sources : AP
< précédent Haut de page


Archives mag

Publicité